Accueil Nous | Nos objectifs | Églises | Documentation | Nous aider | Contact

Saydet ed-Derr - Maronite (Hadchit – Qadicha / Bcharré)

 

Saydet ed-Derr (Notre-Dame au Lait Abondant)

 

La chapelle est aménagée dans une grotte taillée dans la montagne.

 

On accède par une entrée située au sud à une pièce rectangulaire tenant lieu de nef, et terminée à l’est par deux absides à paroi droite. Elle communique à l’ouest avec deux petites pièces à la fonction indéfinie.

 

Les fresques

 

La grotte était entièrement peinte, à l’exclusion de l’une des petites pièces.

 

Sur la paroi est, l’une des absides est ornée d’une représentation du Baptême du Christ, la seule relativement bien conservée au Liban. Le Christ est immergé dans le Jourdain jusqu’à la poitrine ; à droite le Baptiste lui verse de l’eau sur la tête, à gauche se tient un ange en habits blancs, les mains couvertes d’une étoffe. Une inscription en grec permet d’identifier la scène.

 

Sur la paroi ouest, se trouve la représentation très lacunaire d’un saint cavalier, suggéré par les contours de son nimbe et de son bouclier, ainsi que par la tête et l’encolure de son cheval. On notera que les représentations de saints cavaliers sont très abondantes dans les églises libanaises.

 

Dans l’une des petites pièces sont représentés quatre saints personnages, dont un moine à cagoule et barbe blanche, et une sainte tenant une croix de martyr ; des inscriptions permettent de les identifier comme saint Bartholomé, et sainte Salomonée (Qedisset Chmouna), mère des Macchabées.

 

Pour en savoir  :

    -    Levon NORDIGUIAN et Jean-Claude VOISIN, Châteaux et églises du Moyen Age au Liban, éd. Terre du Liban (1999, rééd. 2009)

    -    Mahmoud ZIBAWI, Images chrétiennes du Levant. Les décors peints des églises syro-libanaises au Moyen Age, CNRS éditions, Paris, 2009

    -    Nada HELOU, La fresque dans les anciennes églises du Liban, volume II (Région du Nord), éd. Aleph, 2008

 

© 2012 - AREFML - Tous droits réservés pour textes et photos - Contactez-nous